La galerie des Rohan et l’espace muséal de l’hôtel abbatial de Lunéville

Un mécénat et un partenariat.

L’hôtel abbatial a décidé de devenir partenaire avec la galerie des Rohan pour exposer les objets d’art par les collectionneurs.

La municipalité de Lunéville a décidé de rénover l’ancien presbytère pour le transformer en un espace muséal à part entière sous le contrôle de Jean-Louis Janin Daviet, chargé de restauration et de conservation du lieu.

Cet édifice de 1 000 m² sur 2 étages, proposant déjà des expositions sur son rez-de-chaussée depuis 2016, soutenu par Henry Bretz a poursuivi sa mue par une remise en état complète de l’étage, de la toiture, des volets, du jardin… afin de proposer à tous les visiteurs une nouvelle offre culturelle. Il est le fruit d’un véritable travail d’équipe en régie et avec les prestataires extérieurs.

En 2016, l’Hôtel abbatial accueillait une première exposition sur Stanislas Leszczynski et les siens. En 2017, c’est une exposition sur Emilie du Châtelet qui attirait près de 27 000 visiteurs, et ce grâce à un partenariat avec la CCTLB ; et au soutien et mecenat de nombreux collectionneur dont celui de la famille Bretz, « Galerie des Rohan », ce jour.

 

Depuis 2019, l’Hôtel abbatial a réouvert ses portes dans son nouvel écrin : de la couleur, du mobilier et des pièces à l’éclat retrouvé, des tissus aux teintes variées, des murs repris en imitation pierre de taille, des plinthes en faux marbre… Il propose à ses visiteurs plusieurs univers sur 2 niveaux : des expositions temporaires qui se succèdent au rez-de-chaussée (ex : l’art africain, Voltaire, la famille Soyer, la cavalerie, Les chambres des Merveilles, …) et la reconstitution d’un appartement du XVIIIe siècle de la haute bourgeoisie de province, à l’étage, dans lequel nombreux des meubles proviennent de la galerie des Rohan. Etre mécène de la culture par passion.

 

L’Hôtel abbatial, c’est la création d’un musée participatif fait de proximité, amorçant un véritable changement dans le rapport entre l’espace muséal et le public. Un rapport fondé sur des échanges, des prêts, des apports mutuels, permettant à plusieurs collectionneurs, en collaboration avec le chargé de conservation, de développer un projet commun. L’objectif : créer une relation spécifique avec différents acteurs de l’art, et pousser les usagers à devenir acteur et mécène du lieu, remettre l’objet et le lieu au cœur de la visite. L’Hôtel abbatial est constitué pour partie de quelques objets acquis par la ville, mais 90% des collections proviennent de dons, de mécénats, ou de mises à disposition. Ce qui a pour avantage d’en faire un espace muséal vivant, à la fois permanent et éphémère, dont les décors évoluent, proposant régulièrement une nouvelle approche.

 

Des collectionneurs français et internationaux mettent à disposition le mobilier, les œuvres d’art et les collections à titre gracieux. Les objets ont été sélectionnés pour restituer l’exacte atmosphère d’une maison de famille des années 1750, avec des objets choisis au plus juste. Ce qui en fait un lieu bien spécifique, loin d’un énième musée, mais bel et bien une maison des arts décoratifs qui permet aux curieux d’entrer dans les secrets d’une maison familiale de l’époque.

 

La galerie des Rohan est fière et heureuse de soutenir ce projet voué au beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Call Now Button